PAIE

Référent : Mahamadou Sanoussi Hassane

1- Faits marquants :

  • La construction du projet (Bénéficiaires-Cirad-Mooriben)
  • Le fort engagement et la parfaite collaboration des membres du consortium (Mooriben-Cirad) qui malgré le contexte de pandémie mondiale du Covid-19, ont facilité l’incubation du projet à travers une longue série d’ateliers internes conduit de manière collaborative entre le Cirad et Mooriben (Zoom us). Cela a permis de discuter et de mettre au point la stratégie de mise en œuvre de chacune des activités du projet dans un délai respectable Cette attitude proactive a permis de démarrer des activités de PAIE 3 mois avant la notification. Durant cette période au moins 5 atelier sur les thématiques suivantes ont été tenue grâce à la dynamique de l’équipe Cirad-Mooriben telles que l’Agro-écologie, les essais variétaux, agroforesterie, l’aviculture, l’élaboration des outils de collecte de données pour la réalisation de la Baseline

  • Juin 2020 mise en place de 12 pépinières qui a permis de produire plus 15 320 plants forestiers. Le projet a facilité la production et la distribution de 13 510 plants qui ont servi à garnir les parcelles des bénéficiaires sur lesquelles ils pratiquent déjà la RNA (sur environ 425 hectares). Cela a nécessité la formation de douze (12) pépiniéristes (soit un (1) par union)
  • Aout 2021 mise en place de 6 essais variétaux (association mil-niébé 8 variétés de mil dont 5 issue de la recherche et 3 locales et 5 variétés de niébé dont 4 issues de la recherche et une locale) afin de voir quelles combinaisons permettent d’optimiser les rendements mil-niébé et enrichissent le sol.
  • Aout 2021 : La plantation de plus de 13.520 plants issus des pépinières dans les champs des bénéficiaires de PAIE
  • De juin à décembre mise en place sur fond propre de 150 kits ENCEM et150 kits de volaille, 2.420 kg de semences (dont mil : 1.500 kg et niébé 920 kg) et 6600 plants, étendant ainsi le paquet de pratiques promues par le projet dans cinq (5) unions de la région de Dosso (ce sont les unions de Falwel; Gobéri; Moussaday ; Loga et Karakara). Cet engouement des producteurs augure d’une mise à échelle des pratiques promues par le projet.
  • 29 aout 2020 notification de la part de la CEDEA à Mooriben du démarrage des activités
  • La mise en place 360 kits de volaille et 360 kits d’ovin courant le mois de décembre 2021
  • Décembre 2021 témoignage d’un producteur sur les semences :
    • Je m’appelle Moussa Ganda Je suis du village de Zébane fiti (Commune de Karma union de Kollo). J’ai 60 ans. Je suis agriculteur membre du groupe ‘gomni » de l’union Kollo. Notre groupement grâce à l’appui de l’union à bénéficier très souvent de renforcement de capacités qui nous ont été très utiles dans l’amélioration de nos conditions de vie.
    • A l’avènement du projet PAIE, mon groupement m’a choisi parmi les bénéficiaires du projet.
    • J’ai un kit d’ovin (un bélier + 2 brebis). Nous avons aussi testé un de nos champs d’environ 1 Ha la combinaison de l’agroforesterie et de l’association niébé-mil. En effet avec l’aide de mes enfants nous avons planté 150 arbres dont des eucalyptus ; des jubjubiers ; bauhinia rufescens et des acacia senegal. J’entretien les souches de plants dans mon champs (RNA). J’ai aussi associé le HKP (variété de mil) à l’IT 90 (variété de niébé). Nous avons récolté 85 Bottes de mil et 80 paquets de fanes de niébé alors nous récoltons d’habitude 45 bottes de niébé et 50 paquets de fanes de niébé
  • Janvier 2021 : Enregistrement des 2 premières mise-bas avec témoignage d’une bénéficiaire
    • Je m’appelle Kadidjata Harouna . J’ai 43 ans. Je suis du village de Dalwey (commune Kourthèye union Dabari). Je suis membre du groupement « beyrey ».
    • Cette année, dans le cadre du projet PAIE nous étions membres du groupement a bénéficié de kit ovin.
    • Nous avons reçu chacune 80 000FCFa pour acheter les animaux. J’ai été chanceuse d’avoir deux brebis gestantes.
    • Un mois seulement après l’achat je suis heureuse que l’une des brebis a mis bas un agneau.
    • J’espère beaucoup que je pourrais vendre à un bon pris le bélier que je suis en train d’emboucher lors de la Tabaski prochaine pour rembourser le crédit. Aujourd’hui, je me retrouve avec 4 têtes d’animaux
  • 9 janvier 2021 : lancement officiel du projet
  • Janvier 2021 mise en place de 4 jardins de survie opérationnels au profit de 26 ménages des personnes en situation de handicap dans 4 unions d’intervention de PAIE avec dotation en semences potagères et une unité attelée asine qui en plus du transport de la fumure organique permet aussi de transporter les bénéficiaires sur les sites ce qui permet de réduire le stresse à leur niveau malgré leur indisponibilité à travailler eux-mêmes
  • Janvier 2021 mise à disposition de deux (02) stagiaires de Mooriben de la part de l’Agrhymet dont les thèmes sont :
    • choix des combinaisons variétales optimales pour l’association mil-niébé (Pennisetum glaucum (L.) R. Br./ Vigna unguiculata) au sein d’un dispositif prenant en compte la variabilité climatique locale : étude de cas d’un dispositif d’essai en milieu paysan dans l’Ouest du Niger
    • Etude de base pour le suivi de l’impact des pratiques agro-écologiques sur la résilience et la durabilité des exploitations familiales dans l’ouest du Niger

2- Besoin de synergie

  • Partage sur les centres d’innovation du Projet Transformation
  • Partage d’expérience sur les méthodologies ; moyens : avancées et défis dans la diffusion des pratique AE
  • Partage sur les efforts de recherches et de capitalisation sur les technologies AE
  • Réflexion sur la co-construction de méthode et de moyens de diffusion des pratiques AE inspirée des expériences capitalisées.

3- Défis particuliers

  • Comment assurer une prise en charge efficace du suivi sanitaire des kits volailles et ovins