Networking4Seed (N4S)

Growing sustainable seed systems by learning from experiences across Mali, Burkina Faso and Niger

Réseautage Pour la Semence : Développer des systèmes semenciers durables en tirant des leçons des expériences au Mali, au Burkina Faso et au Niger

1- Evénements saillants prochaines dates de NFS qui peuvent concerner les autres projets

  • Plus de 800 ha de semence certifiée plantés par ~ 400 personnes en 2020 au Burkina Faso, Mali et Niger avec 8 OPs (Burkina Faso = AMSP et UGCPA ; Mali = ULPC, COOPROSEM ; Niger = FUMA Gaskiya et Mooriben). Les informations détaillées seront communiquées au projets partenaires pour leur besoin en semence.
  • Première restitutions et réalisation des tests culinaires des nouvelles variétés au Mali du 22 Février au 05 Mars 2021.
  • Atelier de planification nationale (et régionale par visioconférence) du projet N4S en début Avril 2021
  • La commercialisation des semences produites en 2020 a commencé dans certains pays : ~ 4 tonnes de semence d’hybrides déjà fournies suivant les contrats de production avec les compagnies semencières et les ONG. La vente locale commence vers Avril-Mai (dépendant des pays), à l’approche du début de la saison hivernale.

2- Collaborations possibles et synergies avec les autres projets /Besoins de collaboration ? sur quels thèmes ? Des bonnes pratiques à partager

  • Une collaboration est en cours entre N4S et Child Nutrition/Burkina Faso, Dr Fatoumata Ba (N4S a fourni des grains de variétés OPV et hybrides les plus cultivées et en production de semence pour analyser leur teneur en Fe, Zn, protéines, calcium, etc.). La biodisponibilité sera par la suite évaluée pour les variétés à forte teneur.
  • Besoin de collaboration sur les aspects de transformation : Quelles variétés pour quel type de produits : cas de la farine, des biscuits et du maltage, etc. ?
  • Besoin d’appui pour document les cas de succès du produit le long de la chaine de valeur semence
  • Valorisation du fourrage et surtout étudier l’effet de différents fourrages sur la production de lait, de viande !
  • Collaboration avec Cowpea autour des nouvelles variétés de niébé à évaluer et inscrire à travers Mooriben et FUMA au Niger.

3- Points bloquants et questions nouvelles

  • Peu de formations par la recherche sur des thématiques d’intérêt à cause de la COVID-19 en 2020. Partage d’expériences des différents projets pour continuer ces activités de renforcement de capacité, sachant que les sessions informelles et en présentiel sont les plus efficaces avec les producteurs.
  • Anticiper l’estimation des besoins en semence et planifier la production en conséquence pour répondre à ces besoins.